Les wikis se multiplient en entreprise, notamment pour gérer des contenus de manière collaborative. Même s'ils se complexifient, ils ne remplacent cependant pas d'autres systèmes comme ceux de gestion de contenu.

Les systèmes de gestion de contenu (CMS) et les wikis se ressemblent de plus en plus, notait Vincent Massol, directeur technique de Xwiki lors de l'université du SI et à laquelle L'Atelier s'est rendu. Reste que les applications auxquelles ils se destinent sont différentes. Les entreprises ne peuvent pas les appliquer indifféremment pour produire et gérer du contenu. "Les deux technologies convergent, mais leurs usages restent très différents", explique Vincent Massol. Pourquoi se poser cette question ? Parce que les wikis de deuxième génération embarquent désormais des applications de structuration de contenus.
Produire et publier des contenus
Et les CMS, de leur côté, se simplifient en intégrant des fonctions collaboratives : commentaires, notations, tagging... Voilà pour la convergence. Pour le reste, "en entreprise, wiki et CMS se complètent", souligne le directeur technique. "Pour la production collaborative de contenus, le premier reste l'outil roi". Son objectif étant toujours d'être le plus simple à utiliser et le plus ouvert. "C'est notamment rendu possible car il est rare que des collaborateurs s'amusent à spammer au sein même de leur entreprise". Le CMS, quant à lui, conserve sa fonction principale d'un outil de publication qui suit les processus de validation de l'entreprise. 
Le rôle de la culture d'entreprise
Son rôle est notamment de s'assurer que plusieurs collaborateurs confirment avant la mise en ligne d'un contenu. Néanmoins, certaines entreprises privilégient l'un des deux outils pour permettre l'échange en ligne et mettre des informations à disposition des collaborateurs. Et Vincent Massol a remarqué que dans ce cas, la culture de l'entreprise compte beaucoup. Les sociétés traditionnelles, ou à hiérarchie rigide, se tournent plutôt vers des CMS. En revanche, les sociétés en réseau, plus modernes, utiliseront plus volontiers un wiki.