Les éditeurs de logiciels de sécurité McAfee et Symantec avaient émis le mois dernier d'importantes réserves quant à l'accès de leurs logiciels au noyau de Windows Vista...

Les éditeurs de logiciels de sécurité McAfee et Symantec avaient émis le mois dernier d'importantes réserves quant à l'accès de leurs logiciels au noyau de Windows Vista, le nouveau système d'exploitation de Microsoft. En interdisant cet accès, la firme de Redmond rendrait inefficace, voire inopérant, les logiciels de sécurité de ses concurrents.
 
Mais l'éditeur de logiciels antivirus Kaspersky semble trancher en faveur de Microsoft. "D'après ce que nous avons pu voir de Vista, nous ne pouvons pas dire que Microsoft bloque l'accès au noyau. Cela n'aurait aucun sens pour Microsoft d'arrêter de travailler avec les compagnies de sécurité car cela rendrait leurs systèmes encore plus vulnérables aux attaques", a précisé Natalya Kaspersky, co-fondatrice de la firme russe.
 
La firme de Redmond est déjà entrée sur le marché des logiciels de sécurité en juin avec son offre OneCare, pour l'instant uniquement disponible aux Etats-Unis. Face aux accusations de McAfee et de Symantec, Microsoft arguait qu'il avait travaillé avec plusieurs sociétés spécialisées dans la sécurité informatique pendant le développement de Windows Vista et que cette initiative allait continuer.
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 09/10/2006)