Windows Vista, le prochain système d'exploitation de Microsoft prévu pour novembre 2006 ne devrait finalement sortir que début 2007, probablement dans le courant du mois de janvier. Ce report...

Windows Vista, le prochain système d'exploitation de Microsoft prévu pour novembre 2006 ne devrait finalement sortir que début 2007, probablement dans le courant du mois de janvier. Ce report, annoncé hier soir, ne concernera toutefois pas les clients professionnels qui achètent les licences en volume. Ce décalage, qui fait rater à Vista les fêtes de fin d'année, pourrait selon les analystes avoir de fâcheuses conséquences sur les ventes de PC.
 
Nous essayons de produire un niveau de sécurité jamais atteint auparavant, il y a donc des tests spécifiques à mettre en oeuvre", a expliqué hier soir Jin Allchin, vice-président de la division Plates-formes et Services de Microsoft au cours d'une conférence téléphonique.
 
L'arrivée d'un nouveau système d'exploitation implique une importante collaboration entre Microsoft et les réseaux de fabrication des ordinateurs qui vont devoir intégrer Vista sur leurs machines. L'éditeur semble penser que tous les intermédiaires ne sont pas forcément prêts pour cette transition.
 
L'une des raisons, non invoquée officiellement, de ce retard pourrait être la nécessité de réduire quelque peu les exigences techniques de Windows Vista. A l'heure actuelle, il parait nécessaire de disposer d'un ordinateur survitaminé pour profiter pleinement des innovations de l'interface de Vista (transitions en transparence, fenêtre animées, etc.).
 
Ce retard aura-t-il un impact sur les ventes de PC dans la période des fêtes de fin d'année, qui est traditionnellement la meilleure pour les fabricants ? Microsoft affirme que non, mais certains analystes estiment que ce report pourrait conduire les consommateurs à attendre plusieurs mois avant d'effectuer leurs achats, impactant ainsi les ventes de la fin d'année et celles de début 2007.
 
Rappelons que la précédente mouture de Windows, XP, date de 2001. Les détracteurs ont copieusement raillé les correctifs à répétition et les nombreuses failles de sécurité du système. Un phénomène que Microsoft ne souhaite pas voir se reproduire pour Vista...
 

(Atelier groupe BNP Paribas - 22/03/2006)