La lutte contre les courriers indésirables, ou spam, ne connaît pas de temps morts. Les fournisseurs d'accès Internet et de messageries électroniques rivalisent d'inventions pour séduire les...

La lutte contre les courriers indésirables, ou spam, ne connaît pas de temps morts. Les fournisseurs d'accès Internet et de messageries électroniques rivalisent d'inventions pour séduire les internautes et tenter de limiter le volume de courriers indésirables. Aujourd'hui, Yahoo a annoncé qu'il commençait des tests sur sa technologie DomainKeys, développée en interne. Ceux-ci seront également effectués par le fournisseur d'accès Internet Earthlink. La technologie vise à empêcher les spammeurs de dissimuler leur identité dans les messages électroniques qu’ils envoient. Comment ? En insérant dans les messages envoyés une signature électronique encodée, qui doit correspondre à celle du serveur qui envoie le message. Pour l’internaute utilisateur de la messagerie électronique, rien ne change : tout s’effectue au niveau plus élevé des fournisseurs d’accès Internet. Avec DomainKeys, ceux-ci pourraient bloquer l’accès des messages dont la signature électronique ne correspond pas à celle du serveur depuis lequel l’envoi est effectué. La solution DomainKeys est soutenue par Google, qui l'a adoptée et compte l'appliquer à son webmail Gmail. La société spécialiste de la recherche sur Internet semble accorder une plus grande confiance à DomainKeys qu'à Caller ID, la solution développée par Microsoft qui dissèque en XML l’adresse IP du serveur, depuis l’en-tête du message qui vient d’être téléchargé en réception. (Atelier groupe BNP Paribas - 16/11/2004)