L’éditeur de technologies web Plumtree Software a annoncé la prochaine intégration du logiciel de messagerie instantanée Yahoo ! Messenger à sa suite web d’entreprise. Celle-ci permettra...

L’éditeur de technologies web Plumtree Software a annoncé la prochaine intégration du logiciel de messagerie instantanée Yahoo ! Messenger à sa suite web d’entreprise. Celle-ci permettra dorénavant de créer des applications orientées services intégrant la détection de présence, la messagerie instantanée et les alertes d’application.

Comme le souligne l’éditeur, la messagerie instantanée est très utilisée dans les entreprises, mais jusqu’à ce jour elle n’était pas intégrée aux applications professionnelles. Plumtree mise aujourd’hui sur l’association de fonctions de sécurité, d’archivage et de faible coût que suppose l’intégration de Yahoo ! Messenger à la suite web d’entreprise de Plumtree.

L’éditeur annonce qu’il s’appuie notamment sur un rapport publié par le META, qui soulignait en juin 2003 que le besoin d’outils de collaboration des applications d’entreprise irait croissant cette décennie à venir : « Les services de collaboration tels que la messagerie instantanée, les conférences web et les teamware seront intégrés aux processus, réduisant considérablement les coûts de coordination sur l’ensemble de l’environnement de l’entreprise ».

Selon Plumtree, la messagerie instantanée peut devenir un service central pour de nombreuses applications. L’éditeur cite notamment l’exemple d’une application de support construite à l’aide de la suite web d’Entreprise de Plumtree et de Yahoo! Messenger, qui permettrait aux clients de communiquer directement avec les techniciens pour résoudre les problèmes en temps réel. Simultanément, l’application enregistrerait et indexerait l’ensemble des communications dans la base de connaissances du web d’Entreprise.

« Dans le cadre d’un programme de Recherche & Développement, la messagerie instantanée peut faciliter la collaboration entre deux laboratoires pharmaceutiques et servir à communiquer sur les problèmes rencontrés par la recherche dès qu’ils se présentent ».

(Atelier groupe BNP Paribas – 06/04/2004)