Le service sur lequel l'entreprise Netflix s'est positionnée a donné des idées à quelques entrepreneurs européens. Seulement, l'offre de ces derniers est encore beaucoup moins intéressante que...

Le service sur lequel l’entreprise Netflix s’est positionnée a donné des idées à quelques entrepreneurs européens. Seulement, l’offre de ces derniers est encore beaucoup moins intéressante que celle de l’américain, qui compte aujourd’hui 1,8 million d’abonnés. De quoi s’agit-il ? De la location de DVD en ligne. Terminées les files d’attentes devant les distributeurs automatiques des magasins de location… Terminée la recherche désespérée, chaque soir, d’un film inconnu… Terminée la lecture de la sélection désespérante des « films à ne pas manquer » du vidéo-club…

Créée en 1998, Netflix a fait émerger un nouveau modèle de service. Pour un abonnement mensuel à partir de 19 dollars 95, le consommateur américain peut louer un nombre illimité de films, sans devoir payer de pénalités de retard ! Seule restriction : il ne peut garder que trois DVD en sa possession en même temps. Pour les filmovores qui ont la particularité de vouloir disposer de plus de trois films en même temps, d’autres abonnements (formules cinq films ou huit films) sont proposés, à un tarif plus élevé.

Le principe est simple : l’utilisateur sélectionne une liste de films depuis le site web de Netflix ; les trois premiers films lui sont envoyés, sans qu’il n’ait besoin de payer de frais de port. Une fois visionnés, le consommateur renvoie ses films, et la société lui expédie les trois suivants en retour. Les livraisons sont extrêmement rapides, grâce à l’implantation de 23 centres de distribution sur l’ensemble du territoire américain.

Netflix en Europe, c’est pour quand ?

(Atelier groupe BNP Paribas – 19/03/2004)