Dans plusieurs régions du globe, le logiciel libre profite d’une certaine renommée et les ventes d’ordinateurs qui se fondent sur le système d’exploitation Linux augmentent. Mais que font ces...

Dans plusieurs régions du globe, le logiciel libre profite d’une certaine renommée et les ventes d’ordinateurs qui se fondent sur le système d’exploitation Linux augmentent. Mais que font ces acheteurs, ensuite ? Comment utilisent-ils l’OS ? Ils ne l’utilisent pas beaucoup, en fait. Selon le cabinet Gartner (dans un rapport intitulé « Linux has a fight on its hands in emerging PC markets »), 40 % des ordinateurs vendus dans le monde avec un système d’exploitation Linux seraient ensuite mis en fonctionnement sur des versions piratées de Windows. Pis encore : cette proportion passerait à 80 % sur les marchés émergents, comme ceux de l’Europe de l’est, d’Asie ou encore d’Amérique latine. Dans ces trois régions, les ventes de PC Linux se montent aujourd’hui à respectivement à 11,2 %, 10 % et 12 % du parc de machines vendues chaque année. Dans le monde, cette proportion est de 5 % en moyenne, mais ce succès de Linux reste à relativiser. Selon le Gartner, la proportion de PC exploitant réellement Linux n’est que de 1,3 % en 2004. Les versions piratées ne nuisent donc pas seulement à Microsoft, mais aussi à Linux. (Atelier groupe BNP Paribas - 05/10/2004)