Le plagiat est un fléau auquel cèdent de nombreux d'étudiants. Les résultats d'une étude menée par Six degrés, éditeur d'un logiciel de détection du copier/coller et Sphinx développement...

Le plagiat est un fléau auquel cèdent de nombreux d'étudiants. Les résultats d'une étude menée par Six degrés, éditeur d'un logiciel de détection du copier/coller et Sphinx développement, logiciel d'enquête et d'analyse des données sont à cet égard probants: 3 étudiants interrogés sur 4 disent avoir recours au copier/coller !
 
En outre, 3 devoirs sur 4 contiennent au moins un passage copié à l'identique d'une page Internet. Les étudiants ne prennent pas la peine de reformuler les informations qu'ils trouvent sur la Toile. Rappelons qu'Internet est la principale source de documentation des étudiants. 7 étudiants sur 10 considèrent qu'un devoir type contient au moins un quart des textes copiés/collés d'Internet.
 
L'étude établit également un hit-parade des matières les plus touchées par le copier/coller. En première position, on trouve la technologie, suivie des sciences dures (maths, physiques...). Ensuite, ce sont les sciences humaines, l'économie, les lettres et les sciences de la vie et de la terre qui sont le plus fréquemment sujettes au plagiat. Ce ne sont donc pas les matières qui nécessitent le plus de rédaction qui sont les plus grandes victimes...
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 24/04/2006)