devrait être introduite sur le second marché. L'agrément des autorités de tutelle est attendu pour la fin du mois. Pour l'exercice 1997, Sylis prévoit un chiffre d'affaires de 157 millions de F (+ 1...

devrait être introduite sur le second marché. L'agrément des autorités de tutelle est attendu pour la fin du mois. Pour l'exercice 1997, Sylis prévoit un chiffre d'affaires de 157 millions de F (+ 19,3 %) et un résultat net de 7 millions de F (+ 71 %). Sur les 245 000 actions mises en vente ,175 000 proviendront d'une augmentation de capital, les 70 000 restantes seront cédées par les deux actionnaires fondateurs, Jacques Tricot et Rémy Mellentin (50 % du capital chacun). La part du capital détenue par le public s'élèvera à 28 %. La Banque Scalbert-Dupont et la société de Bourse EIFB conduiront l'opération. Les activités de Sylis ont été développées autour de quatre pôles : le conseil et l'expertise en architecture de systèmes d'information (6,9 % du chiffre d'affaires), l'ingénierie en hautes technologies (57,2 %), l'intégration de systèmes (10,1 %), l'infogérance de systèmes d'information (25,6 %). Grâce à cette opération et à une politique de croissance externe, Sylis va pouvoir accélérer son développement sur l'ensemble du territoire national. Pour les années à venir, la mise en place de l'euro sera le principal facteur de croissance. Sylis qui travaille avec la BNP, la Société Générale, les AGF, le GAN, espère atteindre un chiffre d'affaires de 300 millions de F en l'an 2000. (Les Echos - 11/09/1997)