Smart city

Abidjan, le phénix d’Afrique de l’Ouest aussi agile que mobile

  • 06 Dec
    2017
  • 2 min

Après la période faste de 1960 à 1990, la capitale ivoirienne a connu des heures plus difficiles, avec une succession de crises jusqu’à atteindre son point d’orgue fin 2011. Depuis, le pays se reconstruit et son économie se relance.

La population, très jeune et très dynamique, insuffle un nouvel état d’esprit, dont la capitale économique est le théâtre. Abidjan est le centre névralgique de l’économie du pays et représente 40% du PIB global, ce qui en fait un endroit propice à l’innovation, comme en témoigne Vangsy Goma, fondateur d’Africab, l’Uber africain. Abidjan étant le 8ème plus grand port africain en termes de volume, l’import-export de matières premières représente encore la majorité des activités. Mais dans cet écosystème renaissant, l’entrepreneuriat se fait petit à petit une place, et de nombreux projets innovants sont lancés. Le secteur du mobile fait office de cheval de bataille, avec une pénétration du mobile incroyable : 87% des foyers sont aujourd’hui équipés d’un téléphone. C’est sur ce credo que des projets prometteurs ont vu le jour, tel que Zebra réparations, sur le modèle de Save en France, ou bien CinetPay, une solution de paiement mobile. Mais la vision de lendemains radieux ne doit pas faire oublier les défis d’aujourd’hui. Le pays doit faire des efforts pour faciliter l’entrepreneuriat, transformer son économie afin d’être moins dépendant de ses ressources primaires et enfin développer un système plus méritocratique.

Rédigé par Smart Valleys