Touché de plein fouet par la crise asiatique, l’éditeur de logiciels californien Adobe, né en 1982, connu pour ses outils de mise en page et de traitement de l’image, se voit contraint de licencier...

Touché de plein fouet par la crise asiatique, l’éditeur de logiciels californien Adobe, né en 1982, connu pour ses outils de mise en page et de traitement de l’image, se voit contraint de licencier près de 10 % de son personnel (300 personnes environ dont une majorité de cadres). Réalisant un quart de son chiffre d’affaires au Japon, Adobe a vu ses ventes chuter dans l’Archipel de 40 %, soit une perte de chiffre d’affaires sur l’exercice trimestriel en cours de 25 millions de dollars. Son chiffre d’affaires trimestriel devrait être compris entre 200 et 225 millions de dollars et son résultat devrait être tout juste à l’équilibre, suite à une charge exceptionnelle pour frais de restructuration. Sur le même trimestre l’an passé, Adobe avait réalisé un chiffre d’affaires de 230 millions de dollars et un bénéfice net de 53,4 millions de dollars. Ces licenciements devraient permettre au groupe de réaliser, en année pleine, entre 50 et 60 millions de dollars d’économies. Alors que ses principaux logiciels (PageMaker, Illustrator ou PhotoShop) sont présents dans l’environnement professionnel, Adobe tente maintenant de pénétrer le domaine grand public. (Les Echos 13/08/1998)