Smart city

Africab, le Uber ivoirien à la conquête de l'Afrique

  • 08 Dec
    2017
  • 2 min

Malgré l'émergence d'une classe moyenne de plus en plus aisée en Afrique, les transports n'ont pas évolué. La start-up Africab développe donc un service de VTC sur le modèle d'Uber, en adaptant son modèle aux spécificités du continent.

Africab est un service de VTC qui apporte un moyen de transport privé, sécurisé et premium aux populations de la Côte d'Ivoire. Le prix des courses est fixé à l'avance, dans des taxis tout confort, conduits par des chauffeurs préalablement formés. La compagnie africaine se distingue d'Uber de deux manières : d'une part, ses chauffeurs sont salariés et travaillent à des horaires cadrés, et d'autre part, elle a investi dans sa propre flotte pour s'adapter au marché africain où peu de gens ont la possibilité de financer l'achat d'un véhicule. Autre particularité de la société, son modèle de financement. Après une levée de fond d'un milliard de Francs CFA et un an d'activité, elle a décidé d'ouvrir son capital à des particuliers en leur proposant d'investir dans sa flotte de voitures, en échange d'une rente mensuelle. Entre avril et septembre 2016, la start-up a triplé son chiffre d'affaires, passant de 20 millions de Francs CFA (30 000 euros) à 60 millions (100 000 euros) pour une moyenne de 300 courses par jour. Elle se développe aujourd'hui au Bénin, à Cotonou, et au Togo, à Lomé, en vue de devenir le Uber panafricain.

Rédigé par Smart Valleys