aériennes s'affrontent désormais sur la technologie et les logiciels. En mai, un nouveau venu, Travel Point, a été lancé sur le marché français. Proposé par le système global de distribution Galile...

aériennes s'affrontent désormais sur la technologie et les logiciels. En mai, un nouveau venu, Travel Point, a été lancé sur le marché français. Proposé par le système global de distribution Galileo, sorte de supermarché électronique des voyages (32 000 agences connectées, 3 millions de réservations/jour, 500 compagnies aériennes, 30 000 hôtels), Travel Point est un produit de réservation. Une entreprise peut s'abonner à Travel Point pour 750 F, effectuer directement ses réservations d'hôtels, de voitures et d'avion. Le secteur du transport et du tourisme a été l'un des plus performants dans son informatisation. Les circuits de distribution traditionnels onéreux sont remis aujourd'hui en question par une concurrence acharnée et une course technologique. ° Le billet virtuel est en passe de s'envoler. ° Des logiciels de gestion traquent les coûts indirects. ° Selon Edouard Odier, directeur général d'Amadeus France "Amadeus n'a pas vocation à être en relation avec le grand public" ° Dès septembre, l'impression de billets à distance appelée par les Américains "Satellite Ticket Printing" débarquera en France, les professionnels du voyage d'affaires devraient parvenir à un accord. ° Face à l'ouverture du ciel européen, les compagnies restent prudentes. ° Les compagnies partenaires mettent en place des programmes de fidélité. (Dossier de quatre pages - La Tribune - 19/06/1997)