apprenait de sources concordantes que la Compagnie des Signaux avait "récemment formalisé par écrit auprès des administrateurs" son intérêt pour la reprise de l'Usine Akai de Honfleur placée en redr...

apprenait de sources concordantes que la Compagnie des Signaux avait "récemment formalisé par écrit auprès des administrateurs" son intérêt pour la reprise de l'Usine Akai de Honfleur placée en redressement judiciaire le 17 janvier dernier. Ce projet pourrait ainsi permettre, du moins on l'espère, de reprendre 100 à 200 personnes sur les 265 salariés. Le tribunal de commerce de Honfleur a prolongé jusqu'au 8 juillet la période d'observation de l'usine AEF. Les repreneurs potentiels ont jusqu'au 30 juin pour présenter leur dossier. (Les Echos - Le Monde - Le Figaro - 16/06/1997)