Akamaï, fournisseur de services qui permet aux grandes entreprises et organisations gouvernementales mondiales d’étendre et de contrôler leur infrastructure e-business, réalise au premier ...

Akamaï, fournisseur de services qui permet aux grandes entreprises et organisations gouvernementales mondiales d’étendre et de contrôler leur infrastructure e-business, réalise au premier trimestre 2003 un chiffre d’affaires de 36,6 millions de dollars, en croissance de 3,4 % par rapport au premier trimestre 2002.

La perte nette, calculée selon les règles comptables américaines, s’élève à 8,6 millions de dollars au premier trimestre 2003, contre 55,6 millions de dollars au trimestre précédent. L’EBITDA est de 6,3 millions de dollars pour le trimestre écoulé, contre 5 millions de dollars au dernier trimestre de 2002.

Le fournisseur de services s’allie par ailleurs avec IBM dans le but d’associer la Websphere du géant informatique et le réseau de serveurs d’Akamaï, qui en possède 15 000 environ. Cette solution appelée « Akamaï EdgeComputingSM », permet d’accéder à une capacité informatique virtuelle à la demande sur Internet, sur le principe du paiement à la consommation.

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/05/2003)