Packard Bell. Détenant 12,62 % du capital de Packard Bell, le groupe Bull vient d’annoncer la nomination, effective au 1er juillet, d’Alain Couder, son actuel directeur général, au poste de préside...

Packard Bell. Détenant 12,62 % du capital de Packard Bell, le groupe Bull vient d’annoncer la nomination, effective au 1er juillet, d’Alain Couder, son actuel directeur général, au poste de président du comité exécutif de la société californienne. Selon Bull, cette nomination “est de nature à favoriser le renforcement des relations bien établies entre NEC, Bull et Packard Bell NEC, en particulier dans le domaine de la coopération avec les serveurs NT”. Créée il y a à peine onze ans, Packard Bell, est aujourd’hui, selon IDC, le cinquième constructeur mondial de PC, le numéro quatre américain, mais aussi le numéro un dans les circuits de la grande distribution (29 % de part de marché en 1997).

Chez Bull, Alain Couder sera remplacé au poste de directeur général opérations par Donald Zereski, un Américain jusqu’ici directeur de la zone Amérique du Nord et Amérique du Sud. Il sera lui-même remplacé par un Ecossais, George McNeil, responsable depuis février de la nouvelle entité regroupant Bull Europe, Bull France et le réseau européen de Bull. Selon Guy de Panafieu, le PDG de Bull, “ces changements ne modifient pas de manière fondamentale la nouvelle organisation de Bull, mais les fonctions du nouveau directeur général ne couvrent plus l’ensemble des activités du groupe comme c’était le cas avec son prédécesseur”. (Les Echos Le Figaro La Tribune 03/07/1998)