Comme annoncé dans la revue de presse du 28/09, Alcatel a annoncé officiellement hier aux représentants du personnel son projet de confier l’exploitation d’une partie de l’informatique “distribuée” ...

Comme annoncé dans la revue de presse du 28/09, Alcatel a annoncé officiellement hier aux représentants du personnel son projet de confier l’exploitation d’une partie de l’informatique “distribuée” de ses différents sites en Europe à la société américaine Computer Sciences Corporation (CSC), Alcatel conservant la maîtrise de ses systèmes d’information centraux. CSC sera en charge de la gestion et de la maintenance du parc de micro-ordinateurs, de stations de travail et de serveurs du groupe dans cinq pays européens (France, Allemagne, Belgique, Italie, Espagne). Portant sur un tiers environ de l’activité “informatique distribuée” d’Alcatel, ce contrat, d’un montant total de 2 milliards de F, prévoit l’intégration de 500 salariés d’Alcatel, dont 160 en France, dans les effectifs de CSC. Pour protester contre ce projet, les syndicats ont appelé hier à une journée de grève suivie par une centaine environ des salariés concernés. Tout en soulignant qu’il ne s’agit encore que d’un projet, la direction d’Alcatel précise que cette opération lui permettrait de réaliser une économie de près de 25 % sur le budget de fonctionnement de son informatique distribuée. (Les Echos - LeFigaro - 02/10/1998)