Altran a des ennuis... La société de conseil en innovation et technologies, particulièrement active pendant les années de la bulle Internet, est convoquée devant les tribunaux le 6 avril...

Altran a des ennuis... La société de conseil en innovation et technologies, particulièrement active pendant les années de la bulle Internet, est convoquée devant les tribunaux le 6 avril prochain, pour une éventuelle mise en examen dans des affaires de fausses facturations ayant eu cours dans les années 2001 et 2002. Cette convocation touche la société Altran en tant que personne morale.

Parallèlement à cela, Altran a publié un communiqué annonçant que le PDG d'Altran Kniazeff, mais aussi les ex-directeurs généraux délégués Hubert Martigny et Michel Friedlander, ainsi que l'ex-directeur général adjoint Jean-Michel Martin s'étaient vus notifier la semaine dernière une extension de leur contrôle judiciaire. Celui-ci prévoit désormais une interdiction de contact avec les salariés de l'entreprise. Les quatre dirigeants ont interjeté appel de cette décision.

Altran devra justifier de faits qui ont déclenché l'ouverture de l'enquête : des résultats financiers et des taux de croissance impressionnants, dont la justice soupçonne qu'ils soient imputables au gonflement de certaines facturations pendant les années de la bulle Internet.

(Atelier groupe BNP Paribas - 29/03/2005)