Le président d’AOL, Steve Case, alors que la justice américaine estime que Microsoft a usé de sa position dominante pour obliger AOL à choisir son programme de navigation Internet Explorer, a déclar...

Le président d’AOL, Steve Case, alors que la justice américaine estime que Microsoft a usé de sa position dominante pour obliger AOL à choisir son programme de navigation Internet Explorer, a déclaré que sa société avait retenu ce logiciel parce qu’il était offert gratuitement par Microsoft. Microsoft avait en outre proposé à AOL de livrer son programme d’accès avec chaque copie de son système d’exploitation Windows. (La Tribune - 18/09/1998)