Entre IBM et Apple, tout est terminé. La marque à la pomme devrait annoncer lundi, par la voix de Steve Jobs, que ses ordinateurs Macintosh seront équipés avec des processeurs Intel dès l'an...

Entre IBM et Apple, tout est terminé. La marque à la pomme devrait annoncer lundi, par la voix de Steve Jobs, que ses ordinateurs Macintosh seront équipés avec des processeurs Intel dès l'an prochain. C'est le Wall Street Journal qui a vendu la mèche, évoquant des sources proches du dossier.

Le revers est important pour IBM, qui devra trouver de nouveaux débouchés industriels pour ses processeurs. Big Blue est sur la bonne voie : la puce "Cell", qu'il a co-développé avec les nippons Sony et Toshiba, équipera une PlayStation 3 normalement promise à un beau succès. Et trouvera peut-être preneur auprès d'autres fabricants de consoles comme Nintendo ou Microsoft...

Intel, lui, remporte une vraie victoire. Pour les utilisateurs, ce sera peut-être une autre histoire : dans ses colonnes, le Wall Street Journal évoque une possible incompatibilité entre les nouveaux processeurs Intel et les logiciels créés pour les puces Power PC. Affaire à suivre, donc...

(Atelier groupe BNP Paribas - 06/06/2005)