Smart city

Un arbre photovoltaïque prend racine dans la Smart City

  • 07 Juin
    2017
  • 2 min

Lundi dernier, la mairie de Nevers a inauguré l’e-tree, premier arbre à énergie photovoltaïque en France. Derrière le phénomène, un véritable socle pour la Smart City et ses habitants.

La ville de Nevers, dans la Nièvre, vient de planter son premier arbre artificiel dont les feuilles, pourvues de capteurs photovoltaïques, sont capables de produire près de 7 kilowatts par jour.  Baptisé « e-tree », l’arbre utilise l’énergie récoltée par ses feuilles pour prodiguer des services aux citoyens comme l’alimentation d’une fontaine d’eau fraîche, la fourniture d’une borne wifi ou la mise à disposition d’un panneau d’affichage interactif. Et tout cela, par la simple utilisation de l’énergie solaire. L’e-tree, présenté  lors de la COP21 de Paris, est l’œuvre d’une coopération entrepreneuriale entre  la France et Israël et s’est déjà implanté dans des pays comme les Etats-Unis ou le Kazakhstan. Le projet se veut un véritable hub de services gratuits. La technologie, écoresponsable est également dessinée pour s’inscrire durablement dans le paysage urbain et fédérer les citoyens autour de lui. C’est donc la multimodalité et sa conception circulaire qui fait la réussite du projet. D’ailleurs il y a fort à parier que de nombreux arbres analogues poussent dans les villes aux quatre coins du globe. Mais là ou l’e-tree pourrait revêtir un intérêt d’autant plus intéressant, c’est dans son implantation dans certains pays pauvres frappés par la fracture numérique, le faible acheminement d’eau potable et la faiblesse des réseaux de services publics.