Employant environ 1 000 personnes, devant afficher pour 1997 un chiffre d'affaires de 1 milliard de F (650 millions l'an passé), GFI Informatique poursuit sa croissance externe en multipliant les ac...

Employant environ 1 000 personnes, devant afficher pour 1997 un chiffre d'affaires de 1 milliard de F (650 millions l'an passé), GFI Informatique poursuit sa croissance externe en multipliant les acquisitions. Depuis 1995, le groupe a racheté les activités d'intégration de système du constructeur Digital, puis une filiale commune de Dassault et d'IBM DE31, Antares (une société spécialisée dans les télécoms), puis récemment une filiale informatique du groupe CIC, Credinlog. Avec l'acquisition d'ATT Istel, dont le montant n'a pas été dévoilé, GFI Informatique s'enrichit de 580 personnes et d'un chiffre d'affaires de 300 millions de F dont la moitié est réalisée avec l'ingénierie traditionnelle, l'autre dans le domaine du commerce électronique. Président de GFI Informatique, Jacques Tordjman, assurera la présidence des deux entités rebaptisées respectivement GFI Integration de Services et GFI Net Business. Le pôle commerce électronique pèse désormais 400 millions de F. Ne souhaitant pas en rester là, Jacques Tordjman assure "d'ici trois ans, j'estime que nous pouvons nous situer dans les cinq premières SSII françaises avec 4 000 personnes et un chiffre d'affaires de 2 milliards de F dont un quart réalisé à l'étranger. Sans oublier une rentabilité en hausse". (Les Echos - La Tribune - 05/02/1998)