Smart city

Et si l'avion du futur était une voiture volante ?

  • 28 Août
    2017
  • 2 min

Issue de la promotion d’été du Y Combinator, la start-up Pyka ambitionne d’inventer l’avion du futur.

L’avion du futur se dessine. Il sera peut-être électrique, sans pilote, voire en kit. Et s’il ne dispose que d’une place, qu’est-ce qui le différencierait alors d’une voiture autonome volante ? C’est ainsi que la start-up Pyka conçoit ce qui pourrait devenir le futur du transport. Aujourd’hui, la jeune pousse issue de la dernière promotion de l’accélérateur californien Y Combinator, a déjà construit un avion de près de 182 kg, pour une personne, qui vole de lui-même. Mais encore faut-il convaincre les régulateurs qu’un humain y a sa place en toute sécurité. Pour cela, Pyka lui a trouvé une activité de substitution et l'occasion d’accumuler les heures de vol nécessaires. Voilà ce mini-avion autonome qui ressemble à un orque volant transformé en avion d’épandage en Nouvelle-Zélande. Grâce à la technologie développée, l’application de produits chimiques agricoles devient plus sûre et plus rapide. Les capteurs à bord lui permettent de voler précisément sur des voies aériennes prédéterminées et de libérer les pesticides et autres insecticides au bon moment. Une fois les autorisations obtenues, la start-up ambitionne de devenir précurseur dans le secteur des avions autonomes personnels. De l’AgTech au moyen de transport du futur, il n’y a plus qu’un permis.


Rédigé par Sophia Qadiri