Le Google chinois est désormais capable de repérer à l’avance les concentrations de personnes dans la ville. Ces données permettent par exemple de prévenir les dangers liés aux mouvements de foule.

Baidu met ses données au service de la smart city

Le moteur de recherche chinois Baidu est assis sur une incroyable quantité de données. Sur les 1,375 milliards d’habitants en Chine, 657 millions sont des utilisateurs actifs sur mobile. Les autres services sont également populaires. Par exemple plus de 302 millions de personnes se servent de l’équivalent de Google Maps. Comme Auchan, Orange ou la SNCF, l’entreprise met à profit cette richesse.

En Chine, ces données sont utilisées pour les plans d’aménagement de la ville et permettent déjà de savoir où construire les transports, les magasins… Depuis peu, elles sont également mises au service de la smart city pour prévenir les risques de mouvement de foule. Des chercheurs du laboratoire de Baidu collectent deux types de data : des données mobiles liées à la position des gens et des données concernant les recherches d’adresse et de trajet sur les cartes. Ils peuvent ainsi savoir trois heures à l’avance à quel endroit une foule de personnes va se concentrer. Baidu envisage d’ajouter ces analyses à son service de cartes pour montrer les espaces avec une densité trop importante à un instant T.

Même si ces données sont anonymisées, certains experts craignent que le gouvernement chinois les utilise pour empêcher les contestations politiques et sociales.

Rédigé par Sophia Qadiri
Journaliste