A la fin du mois d’août, le gouvernement américain annonçait avoir procédé à plus d’une centaine d’arrestations de personnes impliquées dans des actions frauduleuses sur Internet. L’opération...

A la fin du mois d’août, le gouvernement américain annonçait avoir procédé à plus d’une centaine d’arrestations de personnes impliquées dans des actions frauduleuses sur Internet. L’opération, entamée au début du mois de juin et baptisée « Web Snare » (« Piégé dans la toile ») visait autant les auteurs de virus que les concepteurs de logiciels contrefaits.

Trois mois plus tard, la société MessageLabs nous annonce avoir relevé une nette baisse des expéditions de spam au mois d’août : sur l’ensemble des messages qu’elle a scannés, 84,2 % se sont révélés être des courriers indésirables. Au mois de juillet, ce taux était de 94,5 %.

Selon MessageLabs, ce recul du spam pourrait en partie s’expliquer par la campagne « Web Snare », qui a pu décourager plus d’un expéditeur de pourriels. Contacté par nos soins, Michel Lanaspèze, le directeur marketing et communication du spécialiste en sécurité Sophos, a expliqué qu’effectivement toute action de ce type rendait la tâche plus coûteuse et plus délicate aux spammeurs.

Ceci dit, Michel Lanaspèze a tenu à remarquer « qu’il est important de prendre en compte l’effet saisonnier de cette baisse » et il a observé qu’en volume le nombre de spams interceptés au mois d’août par MessageLabs était beaucoup plus élevé que celui du mois de juillet : un milliard contre 800.000.

(Atelier groupe BNP Paribas – 09/09/2004)