Selon Michel Freyche, le président de l’AFB, “les banques françaises sont prêtes pour l’euro, elles s’y préparent depuis longtemps (…). C’est avec une très grande confiance qu’elles s’apprêtent à ti...

Selon Michel Freyche, le président de l’AFB, “les banques françaises sont prêtes pour l’euro, elles s’y préparent depuis longtemps (…). C’est avec une très grande confiance qu’elles s’apprêtent à tirer profit des formidables opportunités qui vont en résulter pour elles et pour leurs clients”. Jusqu’au 1er janvier 2002, le remplacement des monnaies nationales par l’euro sera limité aux marchés financiers et aux grandes entreprises, même si les PME et les particuliers le souhaitant pourront s’y associer. D’ores et déjà un certain nombre de banques mettent l’euro au cœur de leur stratégie de marketing et en profitent pour bâtir une nouvelle offre à l’attention de leur clientèle.

Vendredi, la fédération bancaire européenne (FBE) a confirmé la gratuité de la conversion des comptes bancaires en euros des clients privés à partir du 1er janvier 1999. Les banques européennes de pays de la zone euro ne factureront plus de commission liée au risque de change pour les échanges des billets des pays participant à l’euro. Tous les comptes devront obligatoirement être libellés en euros le 1er janvier 2002. (La Tribune les Echos L’Agefi 09/11/1998)