Leader des téléphones mobiles depuis 1998, le finlandais Nokia a réalisé en 1999 un chiffre d'affaires de 19,8 milliards d'euros, en hausse de 48 % par rapport à l'exercice précédent, et un résultat...

Leader des téléphones mobiles depuis 1998, le finlandais Nokia a réalisé en 1999 un chiffre d'affaires de 19,8 milliards d'euros, en hausse de 48 % par rapport à l'exercice précédent, et un résultat net de 2,58 milliards d'euros (+ 47 %). Sa part de marché mondiale est passée de 24 % à 28,5 %. Selon son PDG, Jorma Ollila, Nokia a vendu 79 millions de terminaux loin devant l'américain Motorola (50 millions) et le suédois Ericsson (31 millions). Représentant les deux tiers du total, les ventes de la division terminaux ont progressé de 63 %. Le groupe estime être en avance de six mois par rapport à la concurrence sur les terminaux à la norme WAP. Selon son président, Nokia vend actuellement "plusieurs centaines de milliers" de téléphones WAP par mois. La branche infrastructures n'a progressé, en revanche, que de 29 %. Cette activité représente désormais moins de 30 % du chiffre d'affaires. Jorma Ollila table pour l'ensemble du groupe sur une hausse des ventes de 30 à 40 % en 2000 et de 25 à 35 % en 2001 et en 2002. Jorma Ollila a également annoncé que son groupe était actuellement en négociations avec News Corp en vue d'un éventuel partenariat dans le "contenu". (Christine Weissrock - Atelier Paribas 2/02/2000)