A moins de deux mois de l’ouverture du procès fixé au 16 septembre prochain, Bill Gates contre-attaque en portant plainte contre les vingt Etats fédéraux américains. Selon Microsoft, ces Etats viole...

A moins de deux mois de l’ouverture du procès fixé au 16 septembre prochain, Bill Gates contre-attaque en portant plainte contre les vingt Etats fédéraux américains. Selon Microsoft, ces Etats violent son droit constitutionnel à défendre ses droits de propriété intellectuelle dans le cadre de la loi fédérale. Microsoft jugeant les plaintes “entièrement sans fondement” explique n’avoir jamais voulu faire de tort à Netscape. (La Tribune 30/07/1998)