Une nouvelle défaite juridique de RIM (Research in Motion) pourrait menacer la commercialisation des appareils Blackberry aux Etats-Unis. La firme canadienne n'aura finalement pas droit à un...

Une nouvelle défaite juridique de RIM (Research in Motion) pourrait menacer la commercialisation des appareils Blackberry aux Etats-Unis. La firme canadienne n'aura finalement pas droit à un nouveau procès dans le litige qui l'oppose à l'entreprise NTP.

En décembre 2004, RIM est reconnu coupable d'avoir violé 11 brevets appartenant à NTP et convient, en mars dernier, de verser 450 millions de dollars à cette dernière pour régler le différend qui les oppose. RIM escompte ainsi pouvoir utiliser ces technologies brevetées, mais en juin, l'entente échoue.

De retour devant les tribunaux américains, RIM essaie d'obtenir une révision de son procès, mais les juges en ont décidé autrement. RIM n'aura pas le droit d'être entendu de nouveau, et risque maintenant de se voir interdire la vente de ses appareils Blackberry sur le sol américain, qui représente 70 % de son chiffre d'affaires.

Le Canadien compte maintenant sur la Cour suprême pour statuer positivement sur son sort.

(Atelier groupe BNP Paribas - 10/10/05)