de contrer l’effet MP3 BMG (Bertelsmann Music Group), le quatrième éditeur mondial de musique, vient d’annoncer qu’une grande partie de ces produits sera accessible par l’Internet à partir du 15 ju...

de contrer l’effet MP3 BMG (Bertelsmann Music Group), le quatrième éditeur mondial de musique, vient d’annoncer qu’une grande partie de ces produits sera accessible par l’Internet à partir du 15 juin prochain. Sony Music devrait dévoiler aujourd’hui, des objectifs semblables. La filiale du géant informatique Sony, envisage de lancer son site de vente dès la fin du mois d’avril. Des solutions anti-piratage proposées par Microsoft, IBM et Intertrust, ont été retenues. Le client devra se munir de plusieurs logiciels pour s’approvisionner chez BMG. Celui de Sony Music devra, quant à lui, posséder un lecteur portable Sony pour pouvoir télécharger les musiques qu’il a choisi. Cette réaction tardive ne semblent pas avoir pris suffisamment en compte les habitudes suscitées par l’usage du MP3 ( qui rend gratuit et sans risque le téléchargement illégale de presque n’importe quelle production musicale). C’est en tout le cas le point de vue de plusieurs analystes, qui rappellent par ailleurs deux chiffres : le marché du disque a chuté en France de 2.5 %, tandis qu’en une année, de 1998 à 1999, la vente de CD vierge a presque triplée passant de 36 millions d’unité à 90 millions. Le quotidien La Tribune revient sur ces deux annonces dans très bon article en page 16 de son journal. (Jean de Chambure - Atelier Paribas - 10/04/2000)