Bouygues Télécom n'estime pas qu'il tire un avantage suffisant du roaming (itinérance) -appels passés depuis l'étranger. Le troisième opérateur français porte donc plainte à Bruxelles contre...

Bouygues Télcom n'estime pas qu'il tire un avantage suffisant du roaming (itinérance) -appels passés depuis l'étranger. Le troisième opérateur français porte donc plainte à Bruxelles contre l'alliance Freemove qui rassemble les opérateurs mobiles de Téléfonica (Movistar), de France Télécom (Orange), de Deutsche Telekom (T-Mobile) et de Telecom Italia (TIM).

"Initialement, les appels émis par les touristes étrangers en France tombaient indifféremment sur un des trois réseaux français et Bouygues Télécom héritait donc d'un tiers", explique Les Echos qui rapporte le recours de l'opérateur à la justice européenne. Or, ce système n'est plus effectif puisque les opérateurs peuvent maintenant forcer les abonnés étrangers à se diriger vers leur réseau.

L'alliance Freemove permet aux opérateurs de se passer les appels de leurs abonnés quand ils voyagent. Bouygues Télécom ne voit plus qu'une part restreinte des abonnés étrangers acheminée vers son réseau. Le roaming étant très lucratif, Bouygues Télécom s'estime lésé et mène l'affaire devant la justice européenne.

(Atelier groupe BNP Paribas - 05/12/05)