A moins d’un mois de l’euro, la Commission européenne s’inquiète de la mauvaise préparation des Etats membres de l’UE pour contrer le bogue informatique de l’an 2000. Elle envisage, lors du Sommet...

A moins d’un mois de l’euro, la Commission européenne s’inquiète de la mauvaise préparation des Etats membres de l’UE pour contrer le bogue informatique de l’an 2000. Elle envisage, lors du Sommet de Vienne de décembre, d’alerter les chefs d’Etat de gouvernement de l’UE. Bien que de “sérieux progrès” aient été accomplis en 1998, grâce notamment à la création d’organismes chargés d’aider entreprises et administrations à faire face au passage informatique à l’an 2000, la Commission souligne dans un rapport que “l’impossibilité de savoir avec certitude si les problèmes ont été étudiés, les erreurs corrigées et les solutions testées suscite de vives inquiétudes, surtout pour les administrations locales et les secteurs de l’énergie et des transports”. Le rapport recommande donc de “prendre des mesures urgentes” pour accélérer notamment les préparatifs dans les administrations publiques, contrôler l’état de préparation des secteurs de l’énergie et des transports et élaborer des plans d’urgence “afin d’assurer la continuité des activités essentielles du secteur public et des infrastructures”. (L’Agefi 04/12/1998)