constructeurs Renault-Nissan ont annoncé vendredi qu’ils rejoignaient la plate-forme mondiale Internet des constructeurs américains (Ford, General Motors, DaimerChrysler). Mise en place au début du...

constructeurs Renault-Nissan ont annoncé vendredi qu’ils rejoignaient la plate-forme mondiale Internet des constructeurs américains (Ford, General Motors, DaimerChrysler). Mise en place au début du mois de mars dernier, si la commission anti-trust américaine ne s’y oppose pas, elle devrait offrir aux plus gros constructeurs de la planète une interface gigantesque face à leur fournisseurs, générant un chiffre d’affaires de l’ordre de 1000 milliards de dollars. Rappelant l’interdiction que les constructeurs se sont faits de trop jouer sur les économies d’échelle, Renault défend le projet face aux questions de Libération (page 24) « Nous ne renoncerons pas à notre politique de partenariat ». De plus, les « fournisseurs réfléchissent eux-mêmes à des plates formes BtoB. » (Jean de Chambure - Atelier BNP-Paribas - 17/04/2000)