Le cours de Bull a gagné en deux séances 39,3 %, clôturant hier à 9,1 euros. Les spéculations sur la recomposition de l'actionnariat du groupe informatique ont repris de plus belle. Guy de Panafieu,...

Le cours de Bull a gagné en deux séances 39,3 %, clôturant hier à 9,1 euros. Les spéculations sur la recomposition de l'actionnariat du groupe informatique ont repris de plus belle. Guy de Panafieu, le président du groupe, a en effet rappelé hier dans une interview à La Tribune que "l'Etat n'a pas vocation à rester dans le capital de Bull, mais cherchait à favoriser l'entré de nouveaux partenaires chez Bull (...) J'espère pouvoir en dire plus avant l'été". Il y a quelques mois, Bull a choisi la banque JP Morgan pour redéfinir sa stratégie industrielle et chercher un ou des alliés capables d'entrer dans son capital. Le groupe mise notamment sur les serveurs et les services, en particulier l'infogérance, ce qui pourrait intéresser des groupes étrangers en quête d'une implantation européenne. Une vingtaine de noms figureraient sur la liste des candidats possibles. (Le Figaro - Les Echos - 4/05/1999)