Selon cet accord Bull devient un partenaire privilégié de l'Imprimerie Nationale. Ensemble, ils vont développer une offre commune destinée à proposer aux organismes français et étrangers des documen...

Selon cet accord Bull devient un partenaire privilégié de l'Imprimerie Nationale. Ensemble, ils vont développer une offre commune destinée à proposer aux organismes français et étrangers des documents fiduciaires comme des cartes d'identité, des permis de conduire ou des cartes grises, basés sur une carte à microprocesseur. Ces nouvelles cartes à puce devront répondre à des critères de sécurité et d'inviolabilité très élevés. Si le marché de la carte à puce a tout d'abord connu un succès dans les applications bancaires, puis dans le GSM, les applications "gouvernementales" ou "nationales" semblent désormais faire l'objet de multiples intérêts dans toutes les régions du monde. De nombreux gouvernements réfléchissent en effet à la réalisation de documents hautement sécurisés, offrant des informations diverses et dont la consultation est de plus en plus rapide. Le marché mondial pour le e-gouvernement devrait s'élever à 100 millions de cartes en 2003. (Christine Weissrock - Atelier BNP Paribas - 26/06/2000)