Guy de Panafieu, le président de Bull, vient d'indiquer que le groupe supprimera en 1999, 1 800 postes nets. Par ailleurs, ayant confirmé que l'Etat qui détient encore 17,3 % du capital n'avait ...

Guy de Panafieu, le président de Bull, vient d'indiquer que le groupe supprimera en 1999, 1 800 postes nets. Par ailleurs, ayant confirmé que l'Etat qui détient encore 17,3 % du capital n'avait pas vocation à rester chez Bull, il a précisé qu'il recherchait un partenaire "nous regardons quelles pourraient être les entreprises intéressées. Nous les avons en effet approchées par notre banquier d'investissements. Nous allons, dans un court délai, entreprendre des conversations exploratoires pour voir si nous pouvons identifier des scénarios avec eux". (Les Echos - 1er/03/1999)