Le groupe électronique japonais NEC vient d’indiquer qu’il sera en perte sur les six premiers mois de l’année au niveau de ses comptes consolidés et qu’il “examinait actuellement des mesures” pour a...

Le groupe électronique japonais NEC vient d’indiquer qu’il sera en perte sur les six premiers mois de l’année au niveau de ses comptes consolidés et qu’il “examinait actuellement des mesures” pour afficher des bénéfices sur l’ensemble de l’exercice. Au cours des prochaines années, NEC a déjà prévu de se séparer de 6 000 salariés. Sur la période d’avril à septembre 1998, tant au niveau de son résultat courant imposable que de son résultat net, NEC s’attend à une perte nette de 20 milliards de yens (150 millions de dollars). La dégradation de la situation économique dans l’archipel, la réduction des investissements des opérateurs téléphoniques locaux et la situation “très difficile” régnant sur le marché mondial des semi-conducteurs sont à l’origine de ces mauvais résultats. Sur le semestre, les ventes consolidées ne devraient pas dépasser 17 milliards de dollars (96,9 milliards de F), soit une baisse de 7 % par rapport à la même période de l’exercice précédent. (Le Figaro - 19-20/09 - La Tribune - Les Echos - 21/09/1998)