Le tribunal de Washington où se tient le procès antitrust intenté à Microsoft a passé une bonne partie du mardi 17 novembre à écouter un dirigeant d’IBM, le sixième témoin à charge. Ce dernier a exp...

Le tribunal de Washington où se tient le procès antitrust intenté à Microsoft a passé une bonne partie du mardi 17 novembre à écouter un dirigeant d’IBM, le sixième témoin à charge. Ce dernier a expliqué combien il était difficile de concurrencer Microsoft. Le même jour, un tribunal de San José en Californie saisi par le groupe américain Sun, a sommé Microsoft de rendre, sous 90 jours, ses logiciels Windows 98 et Internet Explorer compatibles avec les systèmes et logiciels des autres entreprises utilisant le langage de programmation Java de Sun. Le juge a suivi Sun dans son accusation. Selon Sun, Microsoft a rendu Java davantage compatible avec ses logiciels plutôt qu’avec ceux issus d’autre sociétés, alors qu’il doit théoriquement fonctionner indifféremment avec tous les systèmes du marché. Le même tribunal avait déjà condamné Microsoft en mars à ne pas utiliser le logo Java sur ses produits. (Le Monde Le Figaro La Tribune Libération Les Echos - 19/11/1998)