La crise américaine et les déboires du secteur des télécommunications obligent le groupe Cap Gemini Ernst & Young a revoir ses objectifs de chiffre d’affaires et de résultat à la baisse. L’objectif ...

La crise américaine et les déboires du secteur des télécommunications obligent le groupe Cap Gemini Ernst & Young a revoir ses objectifs de chiffre d’affaires et de résultat à la baisse. L’objectif de chiffre d’affaires s’établit désormais pour 2001 à 9 milliards d’euros, contre 9,6 milliards prévus initialement et 6,9 milliards réalisés l’an passé au 1er semestre. Au 1er semestre 2001, le chiffre d’affaires devrait atteindre 4,4 milliards d’euros. Compte tenu de ces nouvelles prévisions, le groupe a mis en place un plan de réduction de ses effectifs prévoyant la suppression de 2 700 emplois, principalement aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et dans les pays scandinaves. Fin 2000, le groupe employait plus de 59 000 personnes. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 27/06/2001)