Passe magnétique pour prendre les transports en commun et effectuer également des petits achats, la carte Francile doit à terme remplacer le traditionnel ticket. La SNCF et la RATP tablent sur cinq ...

Passe magnétique pour prendre les transports en commun et effectuer également des petits achats, la carte Francile doit à terme remplacer le traditionnel ticket. La SNCF et la RATP tablent sur cinq millions d’utilisateurs d’ici les années 2000. La carte Francile est actuellement testée actuellement à Noisy-le-Grand et par 40 000 employés de la RATP dans le métro. La SNCF vient de lancer un nouvel essai grandeur nature. 1 000 clients volontaires vont ainsi pouvoir utiliser la carte Francile dans huit gares de la ligne Montparnasse-Rambouillet, 3 lignes locales de bus, à l’entrée dans le métro de la gare Montparnasse et utiliser un parc de stationnement à Saint-Quentin-en-Yvelines. Ces volontaires vont aussi pouvoir charger de l’argent sur leur carte et payer leurs dépenses avec ce porte-monnaie électronique dans les commerces installés dans les gares. Directeur Ile-de-France à la SNCF, Denys Dartigues explique “cette expérimentation devrait durer six mois dans le but de généraliser l’usage de ce ticket électronique d’ici à fin 1999 ou début de l’an 2000”. Un autre test devrait débuter en février 1999 dans le sud-est de la capitale. (Le Parisien 02/12/1998)