Le Centre national de la cinématographie vient de rendre public son rapport annuel portant sur l’année 2002. Présenté à Cannes, ce bilan révèle que, pour la première fois, les ventes de DVD ont ...

Le Centre national de la cinématographie vient de rendre public son rapport annuel portant sur l’année 2002. Présenté à Cannes, ce bilan révèle que, pour la première fois, les ventes de DVD ont dépassé celles des cassettes vidéos l’an dernier.

En 2002, les ventes de cassettes VHS ont reculé de 11,8 % en valeur et de 10,4 % en volume. Dans le même temps, selon le CNC, les ventes de DVD ont progressé de 71 % en valeur et de 92 % en volume ! Le marché de l’édition vidéo enregistre donc une logique progression de 30,8 % de son chiffre d’affaires, malgré un repli de 6 % du marché de la location.

On apprend également que plus d’un tiers des foyers français (36 %) est aujourd’hui équipé d’un lecteur de DVD. Les dépenses des ménages en programmes audiovisuels atteignaient 7,4 millions d’euros l’an dernier, en progression de 7,2 %.

Chaque foyer français a dépensé en 2002 301 euros pour ce type de programmes, dont 114 euros d’abonnements à des programmes payants à la télévision, 81 euros d’achats ou de locations vidéos (préenregistrées ou non), 64 euros de redevance et 42 euros d’entrées au cinéma.

(Atelier groupe BNP Paribas – 14/05/2003)