Intel, le leader mondial des microprocesseurs, tourne la page. Il ne nommera plus ses produits en faisant référence à la cadence d'horloge exprimée en gigahertz ou en mégahertz. Un bouleversement...

Intel, le leader mondial des microprocesseurs, tourne la page. Il ne nommera plus ses produits en faisant référence à la cadence d’horloge exprimée en gigahertz ou en mégahertz. Un bouleversement qui s’explique par le changement en amont de la stratégie commerciale d’Intel : si la puissance de calcul a longtemps été l’élément mis en avant par Intel, il s’agit aujourd’hui d’insister plutôt sur de nouvelles fonctions intégrées aux processeurs (de sécurité ou multitâches, par exemple).

Désormais, les puces d’Intel seront désignées par des chiffres. Le consommateur devra donc s’y retrouver, entre les gammes 300 (ex-Celeron), les gammes 500 (ex-Pentium 4) et les gammes 700 (ex-Pentium 4 Externe Edition). Suivant la logique, plus le nombre de la gamme est élevé et plus le processeur intégrera de fonctions.

Reste à espérer que cette stratégie est la bonne et qu’Intel saura éduquer ses utilisateurs, dont le repère consistait essentiellement jusqu’à aujourd’hui dans la cadence des processeurs.

(Atelier groupe BNP Paribas – 22/03/2004)