Au premier semestre 2000, Cryo , société de logiciels de jeux interactifs destinés au grand public, a réalisé un chiffre d’affaires de 132,7 millions de F, en progression de 64 % par rapport au prem...

Au premier semestre 2000, Cryo , société de logiciels de jeux interactifs destinés au grand public, a réalisé un chiffre d’affaires de 132,7 millions de F, en progression de 64 % par rapport au premier semestre 1999 (80,7 millions de F). Ce résultat est dû principalement aux acquisitions réalisées au cours du semestre: Dreamcatcher, TAC, Homesoft et Modern Games, à une gamme éditoriale peu sensible au phénomène de transition touchant actuellement le marché du jeu vidéo, et à la progression de 237 %, par rapport au premier semestre 1999, du chiffre d’affaires de Cryonetworks, la filiale Internet du groupe. Le premier semestre est aussi marqué par la forte croissance de l’activité en Amérique du Nord, grâce essentiellement à l’acquisition de Dreamcatcher. Le lancement de nouveaux jeux au cours du second semestre devraient conforter la position de Cryo sur le marché du jeu vidéo grand public, en élargissant sa cible vers les plus jeunes. (Christine Weissrock Atelier BNP Paribas 08/08/2000)