Le magazine britannique New Scientist relate les travaux de James La Clair, un chimiste allemand indépendant du Scripps Research Institute en Californie. Ce dernier vient de mettre au point une mo...

Le magazine britannique New Scientist relate les travaux de James La Clair, un chimiste allemand indépendant du Scripps Research Institute en Californie. Ce dernier vient de mettre au point une molécule devenant fluorescente sous l'action de l'azote et non fluorescente lorsque le gaz est remplacé par de l'oxyde de carbone : c'est le premier interrupteur moléculaire fonctionnant avec des gaz courants. Cette découverte pourra permettre un jour de mettre au point des ordinateurs qui n'auront besoin pour fonctionner que de gaz et de lumière. L'ordinateur moléculaire devrait remplacer nos ordinateurs actuels, car les puces de silicium vont atteindre très bientôt leur limitation en terme de vitesse et de gravure, tandis qu'un circuit intégré moléculaire à une taille d'une fraction de nanomètre. (Christine Weissrock - Atelier Paribas)