Smart city

De la Chine à l'Amérique, la construction modulaire

  • 22 Août
    2018
  • 2 min

La construction modulaire, qui consiste à assembler des éléments préfabriqués, conquiert depuis quelques années de plus en plus de projets domiciliaires.

À Berkeley, la réalisation d'un bâtiment étudiant de quatre étages a été achevée en quatre jours. Un record qui s'explique par la technique choisie : l'assemblage de modules. Au début des années 2000, les projets architecturaux qui mettent à l'honneur les containers se multiplient. Leur caractère à la fois empilable et démontable, ainsi que la rapidité d'installation séduit notamment en Europe, où ils sont déployés en tant qu'ateliers et logements étudiants. Depuis, ils servent aussi de chambres d'hôtels et de magasins autonomes. La spécificité du bâtiment construit à Berkeley concerne également son origine : ses 22 unités ont été fabriquées en Chine. À dix minutes à pied du centre-ville et du campus universitaire, la nouvelle résidence est donc la première construction modulaire entièrement réalisée en acier à s'implanter aux États-Unis depuis la Chine. Elle accueillera de jeunes diplômés dans les semaines à venir. C'est le promoteur local Patrick Kennedy qui les a fait expédier par bateau d'Hong Kong à Oakland, puis en camion d'Oakland à Berkeley (la seconde partie du trajet s'est d'ailleurs révélée la plus coûteuse). L'entrepreneur s'était déjà illustré il y a deux ans avec la création de pré-fabriqués à destination des sans-abris de San Francisco. Le container maritime pourrait réinventer le logement social et l'habitat collectif, avec des coûts de construction et donc de location ou d'achat plus abordables. Reste à savoir s'ils se multiplieront dans les Smart Cities.

Rédigé par Marie-Eléonore Noiré