Selon la School of Information Management & Systems, de l'Université de Berkeley, 5 milliards de giga-octets de données auraient été transmis via e-mail simples ou fichiers numériques attachés ...

Selon la School of Information Management & Systems, de l’Université de Berkeley, 5 milliards de giga-octets de données auraient été transmis via e-mail simples ou fichiers numériques attachés, au cours de l’année 2002. A l’échelle d’une année, cela représente 800 mégaoctets par personne ou 500 000 fois l’espace de la bibliothèque du Congrès Américain !

Ce chiffre représente une hausse de 30 % en volume par rapport à l’année 1999. Parmi les usages qui ont le plus progressé, on note les données stockées sur disques durs (+ 114 %), mais également la quantité de données imprimées (+ 41%).

Si les photos numériques, ainsi que les fichiers musicaux, représentent une part de plus en plus importante dans le volume global des données échangées, les échanges de fichiers vidéo seraient en revanche en baisse de 9 % par rapport à l’année 1999 au profit du stockage numérique. Les perspectives s’annoncent donc excellentes pour les sociétés spécialisées dans ce secteur, telles EMC qui avec Intel, Microsoft, et Hewlett-Packard, a financé l’étude de l’université de Berkeley.

(Atelier groupe BNP Paribas – 29/10/2003)