Né l'an dernier du rapprochement de Citicorp avec Travelers, Citigroup vient de prendre ses distances avec Visa International pour s'apprêter à basculer progressivement chez le concurrent Mastercar...

Né l'an dernier du rapprochement de Citicorp avec Travelers, Citigroup vient de prendre ses distances avec Visa International pour s'apprêter à basculer progressivement chez le concurrent Mastercard avec qui il opère également. Payant au réseau entre 100 et 200 millions de dollars de commissions par an, soit près de 20 % du total perçu par l'organisation, Citigroup n'apprécie guère de voir son argent utilisé à la seule promotion de la marque Visa. Comptant 95 millions de cartes dans le monde, dont 68 millions aux Etats-Unis, Citigroup aimerait voler de ses propres ailes et reléguer le sigle du réseau au dos de ses produits. Des négociations en ce sens sont en cours avec Mastercard qui, de plus, demande des commissions moins élevées. (Les Echos - La Tribune - 11/02/1999)