Systèmes. En choississant de s'équiper pour ses moteurs du logiciel Catia de Dassault Systèmes, Renault a jeté un froid. En effet, grand utilisateur de la CAO comme l'ensemble de ses concurrents, ...

Systèmes. En choississant de s'équiper pour ses moteurs du logiciel Catia de Dassault Systèmes, Renault a jeté un froid. En effet, grand utilisateur de la CAO comme l'ensemble de ses concurrents, Renault est aussi actionnaire à 20 % de Matra Datavision, concurrent de Dassault, dont le logiciel Euclid est utilisé par 2 500 environ de ses ingénieurs. Pour concevoir sa prochaine gamme de moteurs et autres boîtes de vitesses, Renault va déployer Catia sur 400 stations de travail de la direction de la mécanique. Pouvant difficilement abandonner un fournisseur dont il est aussi actionnaire, Renault a annoncé le même jour avoir retenu Matra Datavision pour un autre projet. Ainsi, le nouveau logiciel de Matra Datavision, Euclid Quantum, servira à concevoir la carrosserie des véhicules qui remplaceront l'actuel Mégane. L'américain SDRC a aussi été retenu. En logiciel et en services, cet accord porte pour 1998 sur un montant de 24 millions de F. D'ici cinq ans, ce contrat devrait générer 150 millions de F pour ces deux derniers fournisseurs. (Les Echos - 17/02/1998)