La première partie du procès anti-trust à l'encontre de Microsoft, ouvert le 19 octobre, s'est achevée vendredi. D'ici six semaines, les protagonistes devraient se retrouver au tribunal pour prése...

La première partie du procès anti-trust à l'encontre de Microsoft, ouvert le 19 octobre, s'est achevée vendredi. D'ici six semaines, les protagonistes devraient se retrouver au tribunal pour présenter éventuellement de nouveaux témoins. Pouvant encore présenter chacun deux témoins, le gouvernement et Microsoft devront faire connaître leur décision le 31 mars au Juge Thomas Jackson. Les autorités anti-trust ne prévoient pas d'appeler Bill Gates à la barre. Selon plusieurs experts, le juge devrait, tout au plus, interdire à Microsoft de signer des contrats exclusifs avec ses partenaires et lui ordonner de séparer son logiciel de navigation Explorer de Windows. Il pourrait exiger également que Microsoft offre le logiciel de Netscape, Navigator, sur l'interface de Windows. (Les Echos - 1er/03/1999)