Selon les données chiffrées fournies par l’APCE, issues du fichier Démo/Sirene de l’INSEE, on enregistre sur les dix premiers mois de 2001, 151 020 créations d’entreprises (pures ou ex nihilo), con...

Selon les données chiffrées fournies par l’APCE, issues du fichier Démo/Sirene de l’INSEE, on enregistre sur les dix premiers mois de 2001, 151 020 créations d’entreprises (pures ou ex nihilo), contre 150 997 fin octobre 2000. En revanche, la création dans les NTIC recule de 18,5 % sur la meme période (6 073, contre 7 453). Le secteur d’activité éducation/santé enregistre une progression de 5 % sur les 10 derniers mois, comparés à la meme période de 2000. Trois activités régressent sensiblement: les transports et l’industrie (- 2,5 %) et les services aux entreprises (- 2 %). Quelle que soit la nature juridique, les créations connaissent la stabilité. On enregistre 80 327 créations d’entreprises sous forme individuelle de janvier à octobre 2001, contre 80 299 de janvier à octobre 2000, et 70 693 créations d’entreprises sous forme de société, contre 70 698. Concernant l’évolution des activités NTIC pour les 10 premiers mois de 2001, la création d’entreprises sous forme de société recule de 28 %, tandis que la création d’entreprises sous forme individuelle progresse de 6,3 %. De janvier à octobre 2001, les régions du sud enregistrent une progression supérieure à 2 %, auxquelles il faut ajouter les DOM (+ 7 %) et deux régions souvent en régression, la Haute Normandie (+ 4,4 %) et la Bourgogne (+ 4,8 %). Trois régions régressent fortement; la Franche-Comté